Identité

Situé dans l'Aude, l'AOC La Clape s'étend entre Narbonne et la Méditerrannée, sur dix-sept kilomètres de long et de large. Bordé à l'est par la mer, à l'ouest par les basses plaines alluviales de l'Aude et au sud par les étangs, il culmine à 214 mètres avec le Pech-Redon. Ce Massif se caractérise par ses hautes falaises dominant l'horizon marin, ses canyons et vallons couverts de pinèdes, vignes et garrigues.

 

Superficie de production : 768 ha

Aire de production : 6 communes (Armissan, Fleury d'Aude, Gruissan, Narbonne, Salles-d'Aude, Vinassan)

Nombre de producteurs : 25 caves particulières et 3 caves coopératives

Production annuelle : 26 450 hl

Rendement moyen : 42 hl/ha

Couleurs : rouge (80%) et blanc (20%)

Un environnement classé

Caractérisé par des vallons marneux très sinueux et limités par des versants aux pentes fortes ou des falaises abruptes face à la Méditerranée, le paysage de La Clape tranche nettement avec celui des plaines environnantes. Site classé par l'Etat depuis 1973 pour la beauté de ces paysages, le massif présente une faune et une flore exceptionnelles. Situé dans le parc régional de la Narbonnaise, il est également reconnu site Natura 2000 par l'Union Européenne pour ses habitats naturels et ses espèces remarquables, Espace Naturel Sensible par le département de l'AUDE et en partie propriété du Conservatoire du Littoral. Outre des enjeux environnementaux exceptionnels, ici, la vigne sert de pare-feu naturel, et certaines parties du vignoble ont été aménagées spécialement dans cette optique, dans le cadre d’un travail concerté.

Le climat propice

Le massif de La Clape a un climat sec et dur. Soleil et vent y forment un couple généreux qui baigne et balaye les rochers mis à nu. Si La Clape est l’un des lieux les plus ensoleillés de France (jusqu’à 3 000 heures de soleil par an), elle le doit aux treize vents qui se croisent en son ciel. Ainsi, tramontane, cers, ponant, vent d’Espagne, lebech ou gregaou se partagent la tâche de la chasse aux nuages qui pourraient masquer la belle île. De temps à autre, un orage méridional parvient à déjouer l’adresse des compagnons éoliens de La Clape. Le déchaînement est alors à la hauteur de la rareté de l’événement. La Clape devient île tropicale. Les ravines tissent leur réseau, pins et roseaux ploient sous les éléments. La vigne se fortifie à ce triple contact : l’eau l’abreuve et la nettoie en même temps, le vent la sèche et l’aère, le soleil la nourrit et gorge ses raisins de sucre. La rudesse de ce climat est gage d’une grande qualité viticole.

 

initiatives agro-écologiques

C’est avec le soutien du Parc Naturel Régional de la Narbonnaise que des initiatives agro-environnementales ont été prises pour le vignoble de l’AOC La Clape. En effet, les vignerons ont signé la charte Natura 2000 et se sont engagés dans la gestion durable des milieux et le maintien de la mosaïque d’habitats naturels qui caractérisent le massif. L’engagement dans le programme agro-environnemental et climatique imposent des mesures telles que les vignerons doivent réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. Certains domaines pratiquent l’agro-pastoralisme qui se développera plus intensément dans les prochaines années. Depuis 2015, un troupeau de 400 brebis broute l’herbe dans les vignes durant les 4 mois d’hiver enrichissant ainsi naturellement les sols. De plus, les programmes de recherche et de formation vont se renforcer pour une agriculture raisonnée et plus d’un quart des domaines sont en Agriculture Biologique ou en conversion. Enfin, les vignerons de l’AOC La Clape souhaitent créer un GIEE (Groupement d’Intérêt Economique et Environnemental ) pour faciliter l’adaptation aux changements climatiques et pour mieux appréhender la préservation de la ressource en eau.